Conférences 2022

 

Les conférences de l'ADASTA se tiennent

Amphi 1 ou 2 du Pôle commun Polytech-ISIMA

Campus Universitaire des Cézeaux - 2 avenue Blaise Pascal - AUBIÈRE

 

Respect des conditions sanitaires en vigueur à la date de la conférence

13/10/2022 - Amphi 2 - Village des sciences de l' UCA

mini-conférence " L' Hydrogène, oui, mais ... "

Participation de l'ADASTA à la Fête de la Science

4 sessions d'une mini-conférence proposée aux élèves des collèges et lycées

Dans un amphi, comme les grands, une présentation des avantages et problèmes posés par un élément énergétique d'avenir. Questions et réponses indispensables. 

12/10/2022 à 17:30 - Amphi 2

 

par Christian Amblard

Directeur de Recherche Honoraire CNRS.

Vice-Président du Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel Auvergne-Rhône-Alpes.

Vice-Président du Groupe Scientifique de Réflexion et d’Information pour un Développement Durable.

xx/09/2022 à 17:30 - Amphi 2

Conférence en étude

28/06/2022 à 17:30 - Amphi 2

L'Optimisation en photonique : des carapaces des insectes à la crise de la reproductibilité.

par Antoine Moreau
Maître de conférence

Quand on regarde attentivement un oiseau ou un insecte, on perçoit très souvent des reflets qui changent quand on bouge légèrement la tête. Ces reflets en général très colorés sont dits iridescents. Ils sont produit par des structures qui ne fonctionnent que parce que la lumière est une onde et qui produisent des interférences pour produire ces couleurs. Si on connaît aujourd'hui très bien ces structures dites "photoniques", on peut tout à fait se demander pourquoi elles ont émergé spontanément au cours de l'évolution. Nous verrons qu'on peut donner une réponse assez précise à cette question, mais qu'elle tient en une idée forte : l'évolution est une forme d'optimisation, une recherche de la meilleure solution à un problème donné. La seule façon de prouver que l'évolution en est une est de mener une optimisation avec un ordinateur, une recherche automatique de la meilleure solution, et de comparer le résultat aux résultats de la nature. C'est ce que nous avons fait, même dans des cas un peu compliqués. Nous verrons surtout que, de façon inattendue, ces exemples d'optimisation aident maintenant à dire quels algorithmes d'optimisation sont effectivement les meilleurs, et contribuent ainsi à résoudre la "crise de la reproductibilité" traversée par ce domaine...

https://www.pourlascience.fr/sd/physique/quand-la-photonique-s-inspire-du-vivant-21709.php

Le papillon Morpho est bleu sans le moindre pigment bleu sur sa surface. Sa couleur lui vient de la structure particulière (en sapin) qui provoque une irisation dans les bleus. Cette structure a fait l'objet de recherches d'optimisations avec divers algorithmes. C'est l'un d'eux qui a conduit à un résultat en sapin très encourageant.

24/05/2022 à 17:30 - Amphi 2 Polytech-Isima

L'Ordinateur Quantique

 Gérard Fleury   et   Philippe Lacomme
Gérard Fleury et Philippe Lacomme

par Philippe Lacomme
Docteur HdR en Informatique

et Gérard Fleury
Docteur HdR en Informatique

La presse se fait l'écho régulièrement des avancées sur l'informatique quantique mais il est difficile de mesurer
ce qui se cache derrière le terme "informatique quantique".
Ce que l'on trouve généralement en ligne est que l'informatique quantique généralise la notion de bit pour définir des qubits et la notion "d'algorithme" devient la notion de circuit.
Les notions très anciennes remontent aux années 1960 avec  les propositions originelles et originales de Richard Feynman.
Cette présentation a pour objectif de définir les notions élémentaires et de montrer ce que l'informatique quantique peut apporter tout en mettant en évidence les limites de cette "nouvelle" informatique. 
L'exposé va montrer des exemples d'applications à travers des exemples simples.

Algorithme vient de Al-Khwârizmî 

L’algorithme de Shor,  premier algorithme quantique reconnu comme tel, explique comment factoriser de grands nombres en facteurs premiers de manière efficace. On ne sait pas faire cela avec l’informatique classique et les algorithmes qu’on connaît prennent un temps exponentiel. 

----------------------------

<<< Pour en savoir plus sur le langage Python

----------------------------

SPAM

Le menu ci-contre vient d'un sketch des Monty Python de 1970.

Chaque ligne voit le plat augmenter sa part de Spam, une marque de viande en conserve. 

Spam va ainsi donner son nom à tout courrier électronique indésirable.

C'est en 1989 que le  programmeur Guido van Rossum fanatique du groupe anglais a retenu Python pour son nouveau langage.

05/05/2022 à 17:30 - Amphi 2 Polytech

Contribution du site universitaire clermontois
à la genèse des navettes autonomes

par Michel Dhome

Directeur de Recherche au CNRS membre de l’Institut Pascal

Directeur du Laboratoire d’Excellence IMobS3

Directeur du Centre International de Recherche sur les Systèmes Innovants pour les Transports et la Production

Cette conférence sera l’occasion de présenter :

- le contexte et les dernières restructurations du site clermontois dans lesquelles s’inscrivent les activités concernant la mobilité du futur.

- l’historique des recherches réalisées, depuis plus de 20 ans, sur les plateaux des Cézeaux concernant la thématique des aides à la conduite. Ce sera aussi l’occasion de préciser la notion de délégation de conduite, d’aborder les technologies mises en œuvre, les moyens et les différentes voies envisagés pour atteindre la véritable autonomie des véhicules ainsi que l’état de l’art actuel.

 Elle reviendra en détail sur la contribution du site clermontois à la genèse des navettes autonomes développés par les Automobiles Ligier dédiées à la mobilité des personnes sur les sites industriels, les parcs d’attraction ou en complément aux transports urbains. Un focus particulier portera sur la technologie de localisation, originale et frugale, développée à l’Institut Pascal. 

Pour terminer, cette conférence insistera sur les dernières avancées scientifiques et les questionnements inscrivant dans ce contexte, hautement médiatisé, du véhicule autonome.

La reprise des conférences s'avère compliquée de par la disponibilité des conférenciers possibles et de par la frilosité compréhensible d'un public secoué par la situation sanitaire encore incertaine.

Des contacts ont été pris avec trois doctorants ayant été récompensés lors du Prix du Jeune Chercheur 2021. Deux doctorantes ont donné leur accord de participation à une conférence mais sans soute pour la fin de l'année. Un doctorant vient également de donner son accord.

Les sujets attendus :

- La douleur oro-faciale chronique

par Sarah Mountadem, docteure en neurosciences

- La réponse à la sécheresse de la lavande et du lavandin

par Lia Lamacque, docteure en écophysiologie végétale

- La simulation numérique pour le déploiement d'un stent coronaire

par Camille Krewcun, docteur en informatique

Sous le coude un sujet sur "Le caoutchouc naturel et les plantes à latex" et un sujet sur l'astronomie.